Nous aurions pu nous rendre directement au Laos en partant de Kunming, mais nous avions décidé de passer quelques jours dans la région frontalière. Elle se situe toujours dans le Yunnan (le Xishuangbanna), et a pour capitale Jinghong.

Une nuit dans le bus

Nous n’avions jamais pris un bus de nuit en Chine, car le réseau ferroviaire est bien développé. Mais là pas le choix, il n’y a pas de train! Le trajet est long (environ 8h) donc c’est préférable de le faire de nuit. Et petite particularité: c’est un bus couchette! J’appréhendais un petit peu, mais le confort n’est pas si mal que ça. Évidemment, vue ma taille, je rentrais comme il faut, mais pour ceux qui ont de grandes jambes, j’imagine que ça doit être moins rigolo… On s’endort rapidement, et tellement bien que je ne m’aperçois pas que le bus fera une très grande pause (le chauffeur pique lui aussi un petit roupillon). Nous arrivons vers 9h du matin à Jinghong, et c’est… le choc thermique! Nous sommes partis de Kunming avec la doudoune, et là, il fait déjà très chaud!

Jinghong (1)-bus

La gare routière où nous sommes déposés est à environ 45 minutes de marche de l’hostel que nous avons réservé… On s’installe, la propriétaire (Caffy) est très accueillante.

Jinghong (2)-hostel Jinghong (3)-hostel
Mais pour ne pas changer en ce moment, je suis malade. Cette fois-ci, youpi, c’est la gastro! Je crois que la Chine m’a vraiment fatiguée… Je reste donc quasi toute la journée au lit, Julien part tout seul faire un tour de la ville, qui n’est pas bien grande.

Un peu d’Asie du Sud-Est en Chine

Le lendemain, je me sens un peu mieux, et il me fait découvrir Jinghong. Il y a tout d’abord un très beau temple (le temple Zong) aux inspirations thaïlandaises. Ça change vraiment de ceux qu’on a pu voir avant!

Jinghong (4)-temple Jinghong (5)-temple Jinghong (8)-temple Jinghong (9)-temple Jinghong (10)-temple Jinghong (11)-temple Jinghong (12)-temple Jinghong (13)-temple

Nous partons ensuite manger (enfin, pour moi, plutôt en mode riz et banane) au Mékong Café, tenu par un français. Nous ne sommes pas très convaincus par son curry, mais peut être aurait-il mieux valu prendre un plat français (mais plus cher). L’après-midi, on part se balader sur les bords du Mékong (qu’on appelle ici le Lacang). Les paysages tropicaux, les montagnes… On est déjà en Asie du Sud Est!

Jinghong (14)-jinghong Jinghong (15)-jinghong Jinghong (16)-mekong Jinghong (17)-mekong Jinghong (18)-mekong Jinghong (20)-jeux Jinghong (21)-escargot

On se balade dans le centre-ville, avec ses rues commerçantes, ses marchés, ses restos, son parc, son KFC… La ville reste quand même agréable, et beaucoup moins étouffante (sauf pour la chaleur) que d’autres villes chinoises.

Le soir, nous dînons dans notre hostel. C’est une affaire familiale, et Caffy propose le dîner aux clients pour un prix très raisonnable. Vu que je me sens mieux, on tente, et c’est très bon! Une cuisine simple, beaucoup de légumes et même une soupe aux potirons qui rappelle la France…
C’est là que nous rencontrons un couple d’américains de San Francisco: Michelle et Jeffrey. Ils voyagent tous les ans pendant 3 mois à l’automne, sympa! Michelle est d’origine chinoise et parle un peu la langue.

PS: ce fut le début d’une aventure, puisque nous voyagerons avec eux jusqu’à Luang Prabang! Mais ça, on le réserve pour de nouveaux articles ☺

Jinghong (22)-repas-guesthouse

le festin!

Un peu de hauteur avec le thé Puer

Jinghong c’est bien, mais on a envie de voir un peu d’autres horizons. Notre hostel donne des idées de balade aux environs, on décide de tenter!
On prend donc un bus pour se rendre à 1h de là, à Nannuoshan, dans les montagnes où est cultivé le thé Puer, très réputé. La balade grimpe jusqu’à un village, où débute un sentier avec tous les arbres à thé. Nous sommes allés trop loin… une voiture s’arrête et le chauffeur nous propose de nous déposer vers le village. Très gentil, il nous offre même des citrons! On se promène parmi les arbres à thé, mais on a du mal à trouver celui qui a plus de 800 ans (ce qui était le but de la balade!). Tant pis, on rebrousse chemin. En redescendant vers Nannuo, on profite pour gouter le thé chez un producteur. Il est vraiment bon, mais assez cher (surtout celui de ce fameux arbre de 800 ans).

Jinghong (33)-degustation

Pas mal pour la dégustation!

Jinghong (23)-nannuo Jinghong (24)-nannuo Jinghong (25)-nannuo Jinghong (26)-the Jinghong (27)-nannuo Jinghong (28)-cochon Jinghong (29)-araignee Jinghong (30)-the Jinghong (31)-the Jinghong (32)-the

On attrape directement un bus pour le retour et pour le repas du soir, rebelotte, on prend le repas dans notre hostel. Cette fois-ci, on rencontrera un couple anglo-chinois habitant à Shanghai.

Jinghong (34)-repas

le festin… bis!

Sieste fatale…

Le dernier jour en Chine ne fut malheureusement pas une bonne journée. On voulait louer un scooter pour aller vers une cascade. L’endroit le moins cher conseillé par Caffy ne loue plus de scooter… On cherche alors des vélos, mais on ne nous conseille pas du tout de faire cette route à vélo.Tant pis, on loue quand même des vélos de ville au moins cher en se disant qu’on fera un tour des environs.
On part ensuite acheter nos billets de bus pour partir le lendemain à Luang Namtha au Laos. On se dirige vers la gare du Sud, plus proche de notre hostel (pour éviter trop de marche), car il est normalement possible se le prendre à cette gare à condition d’y acheter son ticket (le bus part de la gare du Nord mais est censé passer par la gare du Sud). Julien parlemente avec la guichetière, car elle insiste pour que l’on prenne nos tickets à la gare du Nord. Personne ne parle vraiment anglais, on nous fait juste comprendre qu’on n’a pas le choix car le bus ne passera à priori pas à cette gare du Sud! On part alors vers la gare routière du Nord, où on retrouve Michelle et Jeffrey dans la même galère que nous. Michelle nous explique qu’à cause de travaux, le bus ne pourrait pas passer à la gare du Sud. Tant pis, on partagera le taxi pour y aller!

Il est déjà 11h quand nous commençons notre tour de vélo. On part de l’autre côté du Mékong, et on aperçoit surtout beaucoup de “parcs” touristiques en construction. On déjeune copieusement dans un petit boui-boui.

La chaleur nous ayant fatigué, on décide de faire une sieste dans un parc, et là, le malheur se produit: un excès de confiance pousse Julien à laisser son portable à côté de lui pendant la sieste… grosse erreur, puisqu’en se réveillant à peine 15minutes plus tard plus de portable à l’horizon! J’avais bien entendu du bruit, mais je pensais que c’était Julien qui grattait.

Celle-là, on l’aura bien cherché en quelque sorte… jamais on aurait laissé un portable bien en vue à Paris! Mais on se sentait tellement en sécurité en Chine… et notamment dans ce coin.

On cherche un bureau de police pour faire une déclaration de vol. On est bien accueilli par un petit bureau de police, où on doit patienter que l’unique policier parlant anglais arrive. C’est plutôt le mode garderie, mais ils sont sympa en nous donnant à boire et des morceaux de mangue. On nous dirige ensuite vers un plus gros poste de police, avec notre traducteur qui s’avère en fait être en week-end! Là aussi, ambiance très décontractée, mais on prend notre déposition.

On décidera de ne pas racheter de portable tout de suite… Il est assez facile de trouver des smartphones corrects d’entrée de gamme, mais on est pas du tout sûrs des blocages qu’il peut y avoir par rapport aux applications.

Retour aux basiques avec le vieux Nokia que j’avais emmené!
Le soir, on décide de manger une pizza pour se consoler… Elle n’était pas mauvaise, mais rien de comparable avec celles qu’on peut trouver chez nous! Et surtout la “big size” correspond à nos tailles standard… Comme pour les vêtements en fait!

 Pizza

Et voici la fin de nos aventures en Chine! Après quasiment deux mois, on vous dit à bientôt pour un petit bilan, et le début de nos aventures laotiennes ☺.

Pour les photos de Jinghong, c’est par ici.

Et pour toutes nos photos sur la Chine, c’est par .