Voici maintenant le moment de faire le bilan pour le dernier pays d’Amérique du Sud: le Pérou! Nous avions beaucoup d’attentes concernant ce pays (notamment en randonnée), et elles furent comblées!

Richesses culturelles, paysages sublimes, des animaux, des oiseaux, … On vous raconte tout de notre mois passé au pays des incas!

Rappel de l’itinéraire

Nous sommes arrivés au Pérou par le lac Titicaca, partagé avec la Bolivie. Nous avons passé une journée au bord du lac à Puno, puis nous sommes très vite allés à Cusco et sa région, où nous avons passé beaucoup de temps, entre visite de la ville, des ruines incas et notre fameux trek vers le Machu Picchu.

Nous avons ensuite eu besoin de redescendre un peu de nos montagnes pour faire un petit coucou à l’Amazonie (à Puerto Maldonado).

Comme l’altitude nous manquait, nous avons passé une semaine à Arequipa, avant de partir au bord de la mer à Paracas, puis vers Lima pour terminer notre séjour…

Nous n’avons pas eu le temps d’explorer le nord du pays, qui lui aussi vaut le détour à ce qu’on dit. Une prochaine fois… (Oui, je crois qu’il nous faudra plus d’une vie pour combler toutes nos envies de voyage…).

carte-perou2

Arrivée au Pérou

Notre arrivée s’est faite très calmement. Lorsque nous étions à Copacabana, la frontière avec le Pérou n’était qu’à une dizaine de kilomètres. Un coup de tampon plus tard, et nous étions en route pour Puno, la plus grande ville au bord du lac Titicaca!

logo-perou-1-of-1

La ville est moins charmante que Copacabana, sa voisine bolivienne, mais l’accueil nous paraît tout de suite un peu plus souriant par rapport à la Bolivie.

Accueil

L’accueil a été tout le long du séjour assez chaleureux. Les péruviens restent plutôt souriants, et nous ont toujours aidé du mieux qu’ils pouvaient!

Quelques mentions spéciales:

Ollantaytambo: quand notre hôte a tout fait pour nous trouver un compromis petit budget!

– Une petite mamita à Cachora (début de notre randonnée vers le Machu Picchu) qui s’excusait de ne pas avoir grand chose dans sa cuisine, en nous appelant tous “papi” et “mami”.

– Celle qui nous a fait à manger dans sa cuisine en compagnie de tous les cochons d’inde…

repas-rustique-1-of-1

Pas de photo des cochons d’inde, juste de la cuisine très rustique

– Notre hôtesse Virginia à Llahuar: elle nous a donné de bons fruits… et nous a surtout éviter de galérer en nous prévenant que le prochain village était déserté…

– Notre hôtesse à Paracas, qui a couru vers la vendeuse ambulante de ceviche, car elle avait compris que le restaurant était un peu cher pour nous…

Et j’en passe! Malgré notre (toujours) assez faible niveau d’espagnol, on a toujours réussi à nous faire comprendre.

Quelques photos bonus:

cafe2-1-of-1

Accueillis par un bon café péruvien

peruviens-1-of-1

L’amour du foot

victor-1-of-1

Victor, notre guide du lac Sandoval

 La négociation est partie remise, un peu comme un retour en Asie. Sauf qu’on ne le savait pas forcément, et qu’on s’est fait un peu avoir par moments (notamment pour le taxi). Le tarif des bus est négociable, surtout quand plusieurs compagnies vont au même endroit en même temps, et on a même appris que l’entrée au Machu Picchu pouvait se négocier (on ne l’a pas fait car nous l’avons appris après… et en y repensant, on regrette presque!).

De toute façon, c’est un pays tellement touristique, que le prix touriste est malheureusement souvent appliqué. Ça n’en reste pas moins le pays le plus bon marché d’Amérique du Sud (en comparaison des autres où nous sommes allés). On en reste pas moins des gringos, comme on a pu l’entendre dans la rue!

macchu-1-of-1

Le Machu Picchu, summum du tourisme péruvien

Culture

Nous restons dans la continuité de la Bolivie, avec une culture andine bien marquée, et un culte pour la Pacha mama (la terre mère). Les villes comme Cusco ou Arequipa, représentent bien cette culture mélangée obligatoirement à celle apportée par les espagnols. Ils sont d’ailleurs très croyants, comme nous avons pu le constater lors du Corpus Christi, une fête religieuse qui dure une semaine entière.

fete-arequipa-1-of-1

Des péruviens fiers de leur pays, mais aussi de leur ville (Arequipa)

foetus-lama-1-of-1

Des foetus de lama, comme en Bolivie!

starbucks-1-of-1

Les pierres incas se mêlent aux bâtiments colonialistes, qui eux même accueillent… le Starbucks!

cuy-eglise-1-of-1

Le cochon d’inde en plat du Christ… un grand classique!

On a fait le plein de sites incas, que ce soit dans la vallée sacrée, proche de Cusco, ou bien évidement sur les sites grandioses du Choquequirao et du Machu Picchu.

choquequirao-1-of-1

Le site du Choquequirao

vallee-sacree7-1-of-1

Le site de Moray

macchu2-1-of-1

Le fameux Machu !

Le petit passage en Amazonie nous a aussi montré une autre facette du Pérou.

Transports

Tout comme les autres pays d’Amérique du Sud, nous nous sommes principalement déplacés en bus et en minibus. Les distances ne sont peut être pas aussi extrêmes qu’au Chili ou en Argentine, mais les routes bien plus sinueuses!

Nous avons fait beaucoup de trajets de nuit, histoire de gagner du temps. Cela évitait aussi de voir la conduite plutôt désastreuse des péruviens…

Même si la vitesse est affichée dans le bus et qu’ils ne doivent pas dépasser les 90 kms/h, c’est quand même souvent le cas! Et encore, ils sont freinés par la lourdeur du bus… ce qui n’est pas le cas dans les minibus (colectivos) où ils se sentent souvent comme les maîtres du monde… Bref, il valait mieux prendre un petit cachet pour dormir ?

L’autre mode de transport: nos pieds! Nous avons tout de même été 13 jours en randonnée itinérante, ce qui fait donc un certain nombre de kilomètres et surtout de dénivelé…

Cela reste quand même le meilleur mode de transport pour découvrir un pays…

macchu3-1-of-1

A pied, on savoure mieux la vue…

rescue-1-of-1

… mais souvent, on a envie d’appeler au secours en haut des multiples montées!

On a testé le vélo sur une demi-journée pour visiter la réserve de Paracas. C’était plutôt un bon plan, pour pouvoir visiter en matinée et être tranquille. On a même pu passer avant l’ouverture du poste de garde à l’entrée, et s’éviter de payer les frais du parc (sur les conseils des locaux, on précise bien…).

velo-1-of-1

A bicyclette, tout est plus chouette

Logements

Principalement des petites auberges, réservées quelques jours avant sur Internet, ou trouvées une fois sur place.

Ce n’est jamais le grand luxe, mais au Pérou, il est facile de trouver des chambres individuelles pour pas très cher.

guesthouse-1-of-1

Exemple de chambre toute simple

lit-kitsh-1-of-1

Avec parfois des couvre-lits plutôt kitsch!

Le seul problème: l’eau chaude! Les auberges pas chères ont souvent un problème avec ça (douches électriques), et on a pas d’autres choix que de faire avec…

salle-de-bains-1-of-1

La salle de bain c’est parfois ça…

douche-1-of-1

… Et quelques fois un peu plus simple! Dans les deux cas, l’eau est froide 🙁

Le camping, on aurait pu en faire plus… mais nous nous sommes contentés de planter la tente pour notre trek vers le Machu Picchu. Une semaine entière, c’est déjà bien.

tente-1-of-1

Dormir dans les ruines du Choquequirao… improbable!

On aura aussi dormi une fois à l’aéroport de Lima… Notre vol pour Miami étant à 8h du matin, il fallait partir de l’hôtel vers 5h du matin. On a préféré passer la nuit directement sur place, plutôt que payer une nuit pour seulement quelques heures (non, ce n’est pas de la radinerie ;))

Environnement

Encore une fois, on en a pris plein les yeux! Entre les paysages de l’altiplano, le lac Titicaca, la jungle, la mer, … Ce pays est vraiment beau, et nous en avons bien profité. Il y a beaucoup de possibilités de randonnées, et il est encore facile de trouver des sentiers où on peut se sentir seul au monde.

On ne peut par contre parler que du sud du pays, nous n’avons pas eu le temps de visiter la partie nord.

Niveau ville, Cusco et Arequipa figurent dans notre top de toutes les villes visitées pendant le voyage. Le mélange inca / colonisation espagnole rend la visite très agréable.

On ne peut pas dire la même chose de Lima, qui est plongée dans un brouillard quasi permanent, et qui n’a rien de très attractive…

Voici quelques unes de nos photos préférées:

titicaca-1-of-1

Sur le lac Titicaca

vallee-sacree6-1-of-1

Dans la vallée sacrée

paracas-1-of-1

Coucher de soleil à Paracas

lac-1-of-1

Le soleil rentre sur le lac Sandoval

cusco2-1-of-1

Les églises de Cusco

arequipa-1-of-1

A Arequipa, by night

Les animaux

Au Pérou, nous avons vu un certain nombre d’oiseaux et d’animaux, à notre plus grand bonheur.

Encore une petite sélection de nos meilleures rencontres:

rapace-1-of-1

Ces petits rapaces dans la vallée sacrée

pelican-1-of-1

Des pélicans pas farouches à Paracas

patricio-1-of-1

Bien évidemment, Patricio!

paresseux-1-of-1

Un paresseux en pleine ville à Puerto Maldonado

lama-1-of-1

On la remets à chaque fois, mais on s’est trop éclaté à faire cette photo!

cuy-1-of-1-2

Les “cuy” à chaque jardin

cochon-dinde-1-of-1

Un “cuy” géant

aras-1-of-1

Les aras de Puerto Maldonado

 

Gastronomie

Avec un petit budget, il est malheureusement difficile d’affirmer que le Pérou est LE pays de la gastronomie sud américaine.

Les plats de marché étant principalement composés du combo gagnant riz/patates, c’est un peu lassant à la longue. L’avantage, c’est qu’on peut vraiment manger pour pas cher (environ 2€), et pour un menu complet (soupe, plat et infusion).

pollo-1-of-1

Le poulet frite, un des plus grands classiques

lomo-saltado-1-of-1

Le lomo saltado, un autre grand classique

fete3-1-of-1

Un plat de fête… pas terrible!

On a mieux mangé à Arequipa, ville où les spécialités culinaires sont reconnues.

soupe-porc-1-of-1

L’adobo, soupe au porc

queso-helado-1-of-1

Queso helado, miam !

arequipa-gastronomie-1-of-1

Papas, ceviche et poivron farci hyper piquant!

On a pas mal snacké:

salados-1-of-1

Les salados, beignets salés

sublime-1-of-1

Un “Sublime”, snack chocolaté sucré parfait

On ne s’est pas privés de dessert

riz-lait-1-of-1

Riz au lait péruvien, un délice!

Côté boisson, on a tout gouté!

pisco-1-of-1

Le pisco sour, spécialité partagée avec le Chili

mate-coca-1-of-1

Mate de coca, un grand classique en altitude

inca-cola-1-of-1

l’Inca Kola, le soda le plus populaire

chicha-1-of-1

La chicha morada, bière au maïs très légère

biere-1-of-1

De vraies bières plutôt pas mal

Malheureusement, McDo était là pour nous tenter avec ses glaces pas chères:

mc-do-1-of-1

Les fruits… de manière générale, un grand délice à petit budget dans les marchés! C’est une des choses qui nous manque le plus…

 

guacamole-1-of-1

Chirimoya, fruit à goût de bonbons, et de l’avocat bien mûr, quoi demander de plus!

grenadilla-1-of-1

Une grenadilla en partie ouverte: un gout de fruit de la passion, sans acidité et facile à manger. Un des fruits que nous avons le plus mangé!

Pour le petit déjeuner, on a pu varier….

croissant-1-of-1

Un des meilleurs croissants à Cusco

brioche-1-of-1

La brioche “huahua”

 

Comme les chinois sont partout, ils sont aussi au Pérou! On aura goûté deux fois à des “chifas”, restaurants chinois à la mode péruvienne. Si Julien a été plutôt conquis, j’ai été hyper déçues par les plats, trop fades…

 

chifa-1-of-1

Une soupe chinoise sans goût

Top 5

– La rencontre avec Patricio, notre bébé singe adoré, mais aussi de Morgane et François nos compagnons de treks

– Le trek du Choquequirao / Machu Picchu: ce n’était vrrrrraiment pas facile, mais ça valait le coup de souffrir un peu!

trek-1-of-1

6 mois après, on ne garde que les bons souvenirs 🙂

– Les jolies villes de Cusco et Arequipa

– La gastronomie d’Arequipa

– La beauté du canyon de Colca, où nous n’avons finalement pas été envahi par les touristes

colca-1-of-1

Flop 5

– Ne pas avoir pu se rendre à Iquitos, à cause des compagnie aériennes aux prix prohibitifs pour les touristes

– Quand j’ai perdu mes oreilles en arrivant à Puerto Maldonado: une nuit de bus où nous avons dû frôler les 4 000 mètres avant de redescendre au niveau de la mer… Mes oreilles n’ont vraiment pas apprécié ce changement brutal!

– Ne pas avoir pu prendre le bateau à Paracas pour aller sur les îles Bellastas: moi qui me faisait une joie de voir mes lions de mer, la météo en a décidé autrement!

– La ville de Lima, mais on s’en doutait un peu!

– Avoir oublié le portable dans la chambre pendant la rando dans le canyon de Colca… Cette histoire nous aura fait faire quelques kilomètres de dénivelé en plus mais profiter d’un jour de plus dans le canyon.

Quelques Chiffres

Nombre de jours passés: 34

Nombre de nuits dans le bus: 3

Nombre de pas: 696 722, soit 22 475 par jour. Bon, ce n’est pas exact, puisqu’il nous manque 4 jours de treks 🙂

Altitude maxi: 4660m (et sûrement plus lorsqu’on était dans le bus…)

altitude-1-of-1-2

La preuve

Budget par jour et par personne: 23€, soit 4€ de moins que notre budget estimé. La vie n’est pas chère, et si on est pas très exigeant, c’est facile de respecter son budget!

Anecdotes de la fin

On l’avait déjà dit, mais on a retrouvé Griezmann, juste avant la coupe d’Europe:

griezmann-1-of-1

La roulette en plein air:

jeu-roulette-1-of-1

Trop mimi!

solde-1-of-1

La vache qui rit, ou presque:

vachequirit-1-of-1

Pas très engageant de rentrer dans ce magasin:

anecdote-magasin-1-of-1

Allez, adios!

aurevoir-perou-1-of-1